navigation

Pour une orientation choisie

LE CABINET AD’ORIENTATION VOUS ACCUEILLE SUR LILLE
Pour aller de l'avant avec confiance
Unsplashed background img 1

Unités d'élites françaises

Le GIPN regroupe des unités d’élite de la Police Nationale intervenant dans les territoires d’Outre-Mer. Depuis 2016, ils font partie du RAID.

RECHERCHE, ASSISTANCE, INTERVENTION et DISSUASION

Le RAID a été crée en 1985 pour combattre les actes de terrorisme et de grand banditisme. C’est une unité spécifique de la police nationale. Le RAID peut répondre à toutes les missions sur le territoire nationale, y compris reprendre des missions du GIGN (Groupe d’Intervention de la Police Nationale).

Le raid intervient dans toutes les situations de crise, y compris parce qu’ils ont développé des techniques de négociations pour repousser au maximum l’usage de la force.

Ces dernières années, on se souvient de leur intervention à Charlie Hebdo à Paris en 2015, mais également à Toulouse lors de la fusillade des enfants devant l’école Hozar Hatorah en 2012.

Le RAID se structure en plus sous-sections

-          Les groupes d’assaut

-          Le GRI ou groupe Recherche Intervention : chargés de collecter un maximum d’information sur l’intervention en cours, il est composé d’experts scientifiques, d’armuriers, ou d’experts en explosifs. Le GOST chargé de tester le matériel pour toutes les unités de la Police ou le GAME de tester toutes les armes internationales existantes.

-          La cellule Négociation composée de psychiatres, psychologues, anciens policiers. Elle intervient le plus souvent en cas de prises d’otages. L’idée vient des USA où elle a été appliquée pour la première fois par le FBI.

-          Enfin, une section de formation qui recrute, et forme les anciens.

 

 

LA BRI La brigade de recherche et d’intervention (BRI) a un fonctionnement différent du RAID ou du GIGN : c’est une unité de police judiciaire, fédérée avec le RAID au sein de la FIPN, la force d’intervention de la police nationale.

Créée en 1964 à Paris, elle est installée au 36 quai des Orfèvres dans le 1er arrondissement et dépend directement de la direction régionale de la police judiciaire de la préfecture de police de Paris. A partir de 1977, d’autres BRI ont été créées dans les grandes villes de France : on en compte quinze aujourd’hui qui dépendent de l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO). Elle est intervenue aux côtés du RAID lors de la prise d’otages de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes. C’est aussi la BRI qui a neutralisé les terroristes lors de l’assaut du Bataclan.

 

Pour les plus entraînés, les plus motivés, les plus endurants …

LE RECRUTEMENT DU RAID intègre des policiers qui peuvent postuler après une sélection de leur dossier, puis une première série d’épreuves. Admissibles, ils peuvent encore être éliminés et ensuite seulement, peuvent être affectés en fonction des besoins opérationnels.

 

Le type d’épreuves : des épreuves physiques, des épreuves d’habileté et de maîtrise de soi : ils sont placés dans des situations très défavorables (dans un tunnel avec des formateurs qui tirent tout près d’eux, des chiens sont lâchés pour les déstabiliser).

Des épreuves de tirs qu’ils doivent réussir brillamment et de sport de combat (avec des spécialités).

S’ils réussissent les épreuves et sont sélections, ils suivent alors une préformation éliminatoire.

http://le.raid.free.fr/recrutement.htm